Les défricheurs d’un travailler autrement … à Sceaux !

Le mois de septembre 2018 est un tournant dans l’univers du Coworking. La publication, toute récente, du rapport de la mission coworking initiée par le gouvernement démontre combien elle est devenue une activité reconnue, qui a fait ses preuves.

C’était une chance pour Sceaux smart d’avoir, à nos côtés, dès l’année 2014, des acteurs tels que la Ville de Sceaux, le Département des Hauts de Seine et toute une bande de citoyens, tels des précurseurs d’un « travailler autrement », en espace de travail partagé, d’un « se déplacer autrement », à pied, en trottinette, en vélo, en scooter électrique, et d’un « consommer autrement », en court-circuit, plus responsable.

Aujourd‘hui à Sceaux, le coworking, c’est au-delà d’un effet mode, une réalité, un nouvel espace de travail et un lieu de vie.

 

Déjà 3 ans !

C’est dans une ambiance festive et conviviale, tel un art de vivre en mode coworking, que nous avons fêté notre 3anniversaire avec au programme :

Un afropéro : Deux jeunes entrepreneuses, Adélaïde et Manon, ont animé notre cocktail.

 

Toutes deux amoureuses de la gastronomie africaine, elles revisitent les plats traditionnels en version vegan.

Pour nos 3 ans, elles nous ont concocté une cuisine tout en couleurs et en bonne humeur !

Pour les contacter : @moodafrovegan contact@moodafrovegan.com

Le tout au rythme Afro’House, en continu et sous forme d’interludes dansés par la Conek’Team.

Si vous voulez rejoindre l’équipe, voici leurs coordonnées : https://www.conekteam.net

Pour l’occasion, Séverine avait tracé sur le site un parcours déambulatoire pour valoriser nos actions éco-responsables depuis la création de Sceaux smart, et ce n’est qu’un début !

Pour aller plus loin encore, nous avions convié l’entreprise Courtrajet, dirigée par Arthur Trousseau, venu nous présenter différents modes de transports doux : des trottinettes et un scooter électrique. Courtrajet est une start-up française locale proposant des solutions innovantes centrées les dernières améliorations de moteurs et de batterie.

Pour commander votre véhicule électrique : https://courtrajet.com

Sur l’un des grands murs de l’espace, nous avions exposé les témoignages de plusieurs de nos coworkers ainsi qu’un arbre des métiers représentés sur le site.  

 

Quelques chiffres pour illustrer notre maturité, 3 ans après !

  • 272 contrats de coworking produits pour une disponibilité de 40 postes de travail et 3 espaces de réunions
  • 50% d’indépendants et 50% de salariés télétravailleurs ou salariés de petites entreprises/ Start-ups
  • Une croissance de 19% entre 2016 et 2017
  • 100% des bureaux fermés loués et 50% en moyenne sur l’espace de coworking du fait de l’extrême flexibilité de nos formules

« Pour la 1ere fois, en 2018 nous avons vécu 3 journées de surbooking. Nous avons improvisé des postes de travail supplémentaires dans les salles de réunion. Des problématiques de croissance comme on aime les gérer » confie Valérie Andrade, Fondatrice et responsable du l’espace de Sceaux smart.

Parmi les bonnes décisions et innovations que nous avons accompli sur les 3 dernières années, voici les majeures :

  • La création de forfait sur 6 mois : pour pallier à la plus lente croissance des postes en open-space
  • L’aménagement d’un nouveau bureau de 6 personnes,
  • L’ouverture d’une nouvelle salle « détox » que nous avons inauguré ce 29 septembre, un lieu pensé pour le bien-être afin qu’il prenne place sur le site au quotidien. Ce cocon est occupé en majorité par Gisèle Roze, psycho-énergéticienne et hypno-thérapeute, et partagé avec d’autres praticiens de la communauté « Bien-être ».

 

Nos spécificités font notre différence

Un lieu, une communauté, une plateforme de services

Sceaux smart bénéficie d’une situation géographique exceptionnelle, le bâtiment est posé dans un écrin de verdure à proximité immédiate du centre-ville et des commerces.

C’est un lieu de connexion et services.

Ce qui fait de Sceaux smart, un lieu unique repose sur 3 piliers :

1) La co-construction citoyenne et aujourd’hui plus largement communautaire,

2) L’ancrage local en partenariat les collectivités et le tissu économique local,

3) Les connexions avec le monde académique et notamment les écoles supérieures de la Ville de Sceaux.

3 ans après, quid des relations entre Sceaux smart et le monde étudiant ?

Initialement, nous n’avions pas prévu de nous adresser au monde étudiant. Pourtant : 3 ans plus tard, le bilan est important :

  • Association des étudiants dès le début :

« Encore étudiant à l’époque, j’ai rejoint l’équipe en juin 2014 » confie Christophe Monsinjon, vice-Président de Sceaux smart.

  • 4 étudiants de l’IUT de Sceaux nous ont aidé à réaliser la campagne de financement participatif qui nous a permis de lever 6 510 euros avant même l’ouverture du site.
  • Des étudiants de la Faculté Jean Monnet, en collaboration avec leurs professeurs, ont rédigé le contrat de coworking que, modulo quelques actualisations, nous faisons encore signer aujourd’hui à nos coworkers.

Ces premières actions ont été le coup d’envoi d’une longue liste de collaborations fructueuses :

  • Accueil de stagiaires / alternants,
  • Collaborations avec des coworkers, dans le cadre de projets tuteurés,
  • Animation d’événements ouverts avec des étudiants et à destination du public étudiant,
  • Accueil de cours dans nos locaux,
  • Plusieurs de nos coworkers ont accueilli et accueillent encore des stagiaires.
  • Présence de chercheurs et de professeurs dans la communauté.

« In fine, c’est avec l’ensemble des établissements d’enseignement supérieur de la ville que nous collaborons, et nous tenons à les remercier tous : l’EPF, l’IUT et la Faculté Jean Monnet. » précise Christophe Monsinjon.

« L’éducation et l’apprentissage font partie intégrante de l’ADN d’un tiers-lieu et à plus forte raison, chez Sceaux smart, où la communauté variée représente de belles sources de connaissances à partager. Valoriser et diffuser ces savoirs est un créneau sur lequel nous allons continuer à innover dès la fin de cette année 2018 » ajoute Séverine Toussaint qui vient renforcer l’équipe Sceaux smart.

Plusieurs actions sont en cours et devraient déboucher, des cours à destination de différents publics, dans une logique intergénérationnelle. Cette innovation sera expérimentée dès le mois de décembre, en partenariat avec la Ville de Sceaux et la société Smarteo, sous la forme d’un Hackathon sur le thème de la robotique.

 

Et pour conclure, le mot du président

Philippe Wagner, Président de Sceaux smart qu’il s’agit de : « Nos enjeux sont deconsolider la structure, continuer de développer notre communauté et notre équipe, innover encore et toujours avec de nouveaux services et de nouveaux outils »

3 ans déjà avec de nouveaux défis à court-terme et à moyen terme avec le projet d’ouverture d’un second site prévu en 2023.