Retours sur notre événement #SmartCampusUrbain

 

La Ville de Sceaux a la particularité de compter plus de 10.000 étudiants, un important campus urbain pour une ville de 20.000 habitants. En lien avec la collectivité, Sceaux smart a noué, dès sa création,  des liens forts avec les établissements d’enseignements du territoire, tel un écosystème territorial opérant. Ils se concrétisent de différentes façons : enquêtes, projets tuteurés, accompagnement, stages, support à de jeunes étudiants entrepreneurs, intervention en conférence, cours ouverts mixant étudiants et entrepreneurs, témoignages, partages d’expériences, etc ….

Des actions opérationnelles, également bénéfiques à l’association Sceaux smart qui a mené sa campagne de financement participatif avec le concours d’étudiants de l’IUT ; Notre contrat de coworking,  a été conçu en intégralité par des étudiants de la Faculté Jean Monnet et l’un de leur professeur. L’EPF participe activement à notre Smart Académie et nous sommes sollicités dans une opération nommée « Vis ma vie » où des jeunes entreprises travaillent durant un mois avec des binômes d’étudiants ingénieurs.

La qualité de nos échanges est aussi l’occasion d’expérimenter avec l’ensemble des parties prenantes de nouveaux formats toujours plus ambitieux.

 

Naissance et co-construction de l’événement

L’événement Etudier à l’étranger est né suite à un premier événement organisé par la structure ULYSSES International studies sur le site Sceaux smart. La rencontre avait attiré de nombreux parents et étudiants et nous nous étions trouvés à l’étroit dans la grande salle de réunion. La fondatrice d’Ulysses international Studies, Marïet Robert, a aussi accompagné individuellement, toute l’année, une dizaine d’étudiants dans les différentes étapes de leur départ pour l’étranger.

Forts du succès de cette première rencontre, de l’importance du nombre d’étudiants sur le territoire et des moyens développé par la Ville pour dynamiser son campus urbain, il convenait de prévoir plus grand . C’est que nous avons fait, en nous associant avec la Ville de Sceaux, en sollicitant les établissements d’enseignements supérieurs présents sur la Ville de Sceaux et le CIO et en intégrant des entrepreneurs de l’écosystème Sceaux smart dans la co-construction de l’événement.

La Faculté Jean Monnet, l’IUT de Sceaux, l’EPF et le CIO, ont spontanément répondu présents à l’appel.

 

Les ateliers

 

Trois coworkers de Sceaux smart, dont les activités venaient enrichir la rencontre, ont rejoint le groupe et ont proposés des ateliers :

  • Virginie Caminade, Sophrologue et Hypno Thérapeute, a proposé une séance de “Préparation examens” sous le forme de 4 exercices de Relaxation Dynamique avec respiration contrôlée et intention, suivis d’une relaxation complète du corps puis d’une visualisation positive permettant de projeter la réussite.
  • Karine Derancy, traductrice et formatrice apportait son soutien dans la rédaction de lettre de motivation et/ ou de cours d’anglais individuel ou collectif.
  • Laurence Le Vernoy, de Map Réussite 92,  a animé un Serious Game, permettant d’élaborer son projet d’orientation, d’identifier ses qualités, ses ressorts de motivation, les types d’activités qui correspondent, d’articuler ses atouts et ses compétences avec ses aspirations pour formuler un projet qui tient à cœur.

La table ronde

Les ateliers ont été suivi d’une table ronde. Elle a débuté par un mot d’accueil des co-organisateurs  : Jean-Philippe Allardi , adjoint à la Ville de Sceaux , Valérie Andrade, co-fondatrice et gestionnaire de Sceaux smart,    Marïet Robert, fondatrice d’ULYSSES International Studies.

 

 

Louise-Amalia Fischer, en service civique pour la Ville de Sceaux, est intervenue pour introduire la table ronde et poser le décor du sujet traité :  chiffres clés, évolution de la mobilité à travers le monde et énumération des différentes options pour partir étudier à l’étranger.

Soazig  Delaveau-Pommies, Conseillère d’orientation au CIO a fait un tour d’horizon des paramètres à intégrer notamment sur les raisons de partir et les conditions à évaluer,  avant d’envisager un départ,  pour étudier à l’étranger.

 

 

Marïet Robert , Fondatrice d’ULYSSES International Studies, a déroulé son mode opératoire dynamique intégrant toutes les étapes du fil rouge : intention de partir, la part cachée de l’ICEBERG, Clarification du CURSUS, CRITERES de sélection,  BUDGET, PASSERELLES et GOLDEN RULES.

 

 

Palmyre Schreiber, Assistante administrative Relations Internationales à l’ IUT de Sceaux a listé les nombreuses universités européennes partenaires de l’établissement : en Irlande, en Finlande, en Angleterre, en Allemagne, au Portugal, en Espagne, en Suisse, aux Pays-Bas, ainsi que les partenariats internationaux avec la Chine, la Malaisie, la Mexique, le Québec. Elle a indiqué quand, comment partir et les aides apportées pour financer son séjour.

 

 

 

 

Stefan Seiler – Responsable Département international de l’EPF a pris le temps de définir pourquoi, dans son parcours scolaire, il est important de partir à l’étranger. Il ne s’agit pas seulement d’une obligation, mais bien une opportunité. Après avoir listé les différents possibilités et moments pour envisager un départ pour l’étranger, Stefan a listé les aides, les accompagnements et a conclu sa présentation en énumérant de bons conseils pour préparer son départ.

 

 

Nathalie David, Responsable Relations Internationales et Delphine Placidi-Frot, Vice-doyenne de la Faculté Jean Monnet ont démontré l’engagement de l’établissement pour une politique d’ouverture à l’international. De nombreux accords signés ont été développés avec des universités partenaires dans le monde entiers et dans plus de 20 pays. L’établissement a en son sein, l’association Erasmouv, gérées par des étudiants. Elle aide les étudiants dans leurs démarches et organise régulièrement des rencontres entre étudiants de différents pays.

 

 

La table ronde a été enrichie par des témoignages d’étudiants, tous plus passionnants les uns que les autres : Lucile Collin Georges Delrieu Julie et Noémie Montbeyre et Jaze Rosmade/ Jaze est aussi trésorière de l’association. Tous, ont insistés sur la richesse des apports et la maturité qu’ils ont acquis durant leurs séjours, tant sur le plan scolaire que personnel.

La rencontre s’est terminée par un moment d’échanges et convivialité autour d’un buffet organisé, pour l’occasion, par la Ville de Sceaux.

 

Et demain 

Chez Sceaux smart, nous avons à coeur de multiplier les liens et les échanges entre le monde étudiants, les entreprises, les indépendants, les télétravailleurs, les collectivités, les citoyens, nos partenaires.

Prochain challenge : co-construire un événement en partenariat avec la Ville de Sceaux et notre écosystème autour de la recherche de stages et de stagiaires : intitulé Sceaux stages.