Le 8 septembre dernier, nous avons reçu Frédérique Dumas, député de la 13e circonscription des Hauts-de-Seine.

Installés en mode cosy,

pour 45 minutes de présentation et d’échanges,

plusieurs de nos bénéficiaires et membres de notre communauté,

étaient présents pour l’occasion.

 

 

Sceaux smart, tiers-lieu et tremplin confirmé

Après quelques salutations, nous avons décrit notre espace de coworking, en commençant par sa mission : connecter les hommes et les connaissances au service de la création de valeur. Il a nous a semblé utile d’exposer la différenciation d’un espace de coworking par rapport à d’autres types de bureaux partagés en insistant sur nos 3 particularités :

  • un fort ancrage local,
  • un espace co-construit par des citoyens, des collectivités, des entreprises et des organisations,
  • une connexion avec les écoles et universités locales.

C’est au travers des parcours de quelques uns de nos coworkers que nous avons pu démontrer toute la richesse des contacts, de l’entraide, du bien-être ressenti, du support au développement et de la création d’emploi induite. Au delà d’être un formidable producteur d’histoires, Sceaux smart se révèle ainsi tel un tremplin, un laboratoire du travail en transition.

 

Les bénéficiaires du quotidien ou au fil de l’eau

Avant que Sceaux smart n’ouvre ses portes, une étude menée par la Ville de Sceaux, révélait un potentiel de télétravailleurs dépassant les 1.000 personnes. L’envie n’a pas suffit pour qu’ils puissent venir s’y poser. Les 22% de télétravailleurs présents sur le site ont bien souvent besoin de négocier avec ténacité pour obtenir l’accord de leur hiérarchie et/ ou de leur entreprise.

Le télétravail devenant, depuis le mois de septembre 2017, une modalité de droit commun, la situation évolue encore. Entre 2016 et 2017, nous avons constaté que la part des travailleurs nomades est en augmentation.

Les indépendants représentent la majorité des personnes présentes sur l’espace à 49%. Pour bien d’entre-eux, Sceaux smart a été un tremplin pour lancer une nouvelle activité et pour la confirmer.

21% de nos coworkers sont des entreprises et des start-ups, ils représentent l’antenne locale ou nationale d’entreprises de petite taille qui ont compris depuis longtemps l’intérêt du recours à de tels espaces. Ils sont les principaux développeurs d’emplois.

Le coworking est l’occasion aussi de faire de belles rencontres avec une diversité de profils sans limites. On y trouve régulièrement des développeurs, des professionnels du marketing, des communicants, des étudiants, des professeurs, des chercheurs, des coachs, des professionnels du bien-être, des assureurs, des salariés de banques, des facilitateurs, des photographes, des rédacteurs, des ingénieurs, des juristes, des architectes, des traducteurs, des créatifs, des formateurs, des décorateurs, des journalistes, des écrivains, des commerciaux, des recruteurs, des gestionnaires de patrimoine, des artistes, des comptables, des consultants, des business developers, des médecins, des salariés d’ONG et d’associations, des porteurs de projets, des salariés en transition professionnelle ou qui viennent faire leur recherche d’emploi depuis le site, etc.

 

Un écosystème grandissant

L’espace Sceaux smart rayonne sur les villes voisines comme l’occasion d’étendre leurs actions et de valoriser un territoire tout entier. C’est la proximité et les valeurs du lieu qui font venir et revenir nos bénéficiaires. 33% des habitués du site viennent de Sceaux, 16% d’Antony, 10% de Châtenay-Malabry, 9% de Fontenay-aux-Roses, 6% du Plessis-Robinson mais aussi de Bagneux, de Verrières-Le-Buisson, de l’Hay-les-Roses, de Clamart, du Canada, des Etats-Unis, etc.

D’autres publics viennent pour des actions spécifiques. Ils interagissent ensemble au travers de différents formats pour créer des entreprises,  se développer,  enrichir leurs compétences, ouvrir leurs réseaux, expérimenter des actions sociales et solidaires, promouvoir des nouvelles pratiques, créer et co-développer des événements ou des offres, expérimenter des disciplines autour du bien-être, etc.

De nombreux formats  voient le jour, tel un modèle pour travailler, se déplacer et consommer autrement.

Quatre de ces 4 formats ont été décrits pour illustrer comment l’écosystème interagit ensemble :

Smarty Brunch : Comment accompagner une aquarelliste-reporter à réussir sa 1ere campagne de crowdfunding ?  Noëlle Herrenschmidt portait le projet ambitieux d’être exposée sur les grilles du jardin du Luxembourg. Et c’est tout réussi, à compter du 15 septembre prochain, vous pourrez découvrir ses aquarelles en format géant autour du Sénat.

Hackathon : Comment permettre à de jeunes structures de l’ESS de disposer d’un 1er site internet ou d’une refonte ? L’association Colombbus, qui propose de la réinsertion professionnelle par le numérique, cherchait un lieu pour poser la 3e édition de son Hackathon. Des personnes de la communauté ont pu bénéficier de l’opération et nous étions ravis de tester ce format chez Sceaux smart. http://www.colombbus.org/actualites/realiser-6-sites-web-en-2-jours-ils-lont-fait-1266

Champagne & Co : Comment aider des entreprises à résoudre des problématiques complexes ? Champagne & co est l’un des deux formats qui propose d’utiliser les bénéfices du Co-développement. Nous réunissons 8 à 10 dirigeants autour de la problématique de l’un d’entre-eux. Tous travaillent à sa résolution dans un timing de 45 minutes avec des résultats très impressionnants.

Marché de Noël : Comment faire des achats de Noël issus de produits locaux et/ ou éco-responsables ? Nous avions expérimenté le format en 2015 avec 5 premiers exposants pour notre 1er Noël. En 2016, grâce au concours de l’équipe Colibris Sceaux-Bourg La Reine, 17 structures sont venues tenir des stands et ont fait venir plus d’une centaine de visiteurs.

 

Actions et perspectives

Trois grandes actions viennent rythmer notre quotidien. Elles nous aident à garder le cap, tout en innovant :

  1. Continuer à développer l’activité  
  2. Satisfaire nos bénéficiaires
  3. Animer une communauté de co-constructeurs

Nous avons encore besoin d’aller chercher de nouveaux coworkers et dans le même temps, nous recherchons toujours de nouvelles pistes pour optimiser nos charges. Nous comptons sur une vague plus importante de télétravailleurs pour qu’à l’égal d’autres pays, indépendants et salariés arrivent à des proportions équivalentes.

Nous sommes vigilants à l’amélioration de l’expérience client sur toutes les étapes de son parcours, de l’idée même du projet à l’accélération de l’activité. Cela passe en grande partie par le développement de notre écosystème et par le fait de s’entourer de   professionnels de talents et bienveillants.

Aussi, parce que Sceaux smart est un espace de création de valeurs, chaque coworker ou chaque membre est un potentiel co-contructeur. Nous oeuvrons à rapprocher les bonnes personnes, pour qu’ensemble, il sachent innover et nous faire aller tous, de l’avant.

En conclusion, nous avons pensé que le tweet le Frédérique Dumas résumait bien cette présentation :

 

 

Retrouvez l’intégralité de la présentation : pressceauxsmartpourfrederiquedumas8septembre2017-170912072926